billet du 10/12/2011

L'église du Sacré Coeur -où la Maîtrise alors baptisée "Maîtrise de la Cathédrale" avait donné son dernier concert de l'année scolaire passée dit "Concert de la fête de la musique" - était de nouveau comble pour le concert d'hier soir !

 

Annoncé avec de belles affiches dues à un travail des jeunes en Arts Plastiques, le Concert marquait le redémarrage du Choeur .

Refondation à beaucoup d'égards semblait-il !

Changement de nom avec personnalisation plus grande : l'appellation "Cathédrale", datant du ministère du Père Henry Fautrad,  a été abandonnée au bénéfice du nom de l'établissement scolaire privé qui accueille les choristes, à savoir "Saint Charles".

Le patronyme de "Saint Charles", si l'on s'en souvient, avait représenté lors du choix du nom de la Paroisse Chalon-centre, un second choix qui n'avait pas été retenu (aujourd'hui la paroisse se nomme "Saint Just de Bretenières").

 

Le programme révèle ce qui existait mais n'était pas porté à la connaissance du grand public : la Maîtrise, comme celles d'Autun et de Dijon, est rattachée au mouvement des "Pueri Cantores" ("Petits Chanteurs affiliés à la manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois" - les Pueri Cantores ont été créés par Monseigneur Maillet).

Le programme donc, porte le logo de cette association, visible à côté du Logo de la Maîtrise.

 

Changement de direction musicale.

Pourquoi, comment .... on ne sait pas bien !

On aurait aimé deux mots d'explication pour expliquer la transition et accorder reconnaissance et estime pour le travail de création énorme fourni  les années passées, ce qui se fait, d'ordinaire en cas de "passation de pouvoirs" ... ?! (un petit mot de la direction pédagogique, ou de la direction de l'école, eût été apprécié et n'aurait pas "coûté"?) 

 

Enfin, sans entrer dans la polémique il y a  un fait :

Aujourd'hui Thibaut Casters (qui dirige aussi l'Ensemble Choral Chalonnais)  (et y avait pris la succession de Christian Garneret voici quelques années - coïncidence ? -)  est le nouveau et sémillant Chef de Choeur.

 

Bienvenue donc à cette "Maîtrise New Look" !

 

Le programme

progr concert MCC 1progr concert MCC page int

Le choix des morceaux s'est effectué, nous dit Thibaut Casters, sur la tradition et la modernité .

On s'oriente vers le gospel pour ce soir, et l'opéra, pour l'avenir,  dans le nouveau répertoire.

 

Le Concert

 

Les enfants arrivent "via" l'allée latérale droite. J'attendais une procession plus visible par l'allée centrale.

La présentation se fait en 4 rangées de 22 enfants. Le regard a du mal à embrasser l'ensemble, de gauche à droite (au centre ... la tête du spectateur devant !).

 

Le trac des enfants sans doute, dont c'est la première apparition publique depuis l'an dernier : l'exécution du "Choeur des gamins" de Carmen démarre ... à moitié.

L'entrée et l'installation avaient pris un tour quelque part moins précis.

Peut-être la désignation d'enfants "cérémoniaires" vérifiant que chacun est en place avant que tout ne commence serait-elle une solution ?

 

Les "primaire" font entendre leur partie. Un tiers ne chante pas; Quelques-uns ont le nez collé à leur classeur : la fameuse "mémorisation" des couplets est-elle assurée ? Je n'avais pas eu, l'an passé au concert de l'Epiphanie", cette fâcheuse impression.

Je retiendrai "Enfants de Palestine" de cette première partie, dont voici une version avec les paroles.

 

 

Il va sans dire que j'attendais avec impatience les aînés, petits chanteurs du collège, pour la seconde partie.

Les premiers Petits Chanteurs, ceux qui ont connu la Maîtrise au démarrage il y a 6 années, arrivent en 3è.

 

Je les avais connus dans "la messe de Léo Delibes" et "A Ceremony of Carols".

A bien regarder, un certain nombre de choristes n'étaient plus là.

Questionnement; 

Se sont-ils découragés en chemin ?

Comment se déroule le recrutement ?

Est-on "reparti" avec de nouveaux enfants qui n'avaient pas intégré le choeur auparavant, ce qui expliquerait ces modifications vers un répertoire moins ardu (on n'a pas dit "moins ambitieux" !) d'exécution plus attrayante ?

 

Thibaut Casters nous explique que chacun et chacune doit être "soliste", l'addition des solistes s'harmonisant pour constituer un ensemble, c'est vers ce travail exigeant qu'il tend.

 

Deux moments du concert que j'ai particulièrement aimés ont été très applaudis

"Everybody sing freedom" tout d'abord 

 

et -fin de concert en apothéose - Hail Holy Queen ("Oh Maria" de Sister Act   1) !

 

Bravo donc à la Maîtrise d'avoir relevé les défis de ces changements et d'avoir, un soir encore, enchanté son public.

Une billetterie en Paroisse, ou en disponibilité à l'Office du Tourisme pour réserver à l'avance quand on n'a pas de petit Chanteur avec un carnet à souches sous la main, ou qu'on n'en connaît pas parmi ses proches  ... Pourquoi pas ?